La magie (re)trouvée chez « Les deux canailles » (Nice)

Ce que j’aime le plus dans la restauration, ce sont les bonnes surprises. L’endroit où tu vas un peu malgré toi, et où tu rêves de revenir… Et là, c’est une vraie belle découverte, et c’est à Nice que ça se passe.

Au départ, nous désirions aller dans un autre restaurant plutôt gastro, qui avait l’air délicieux. Mais après s’être fait recaler deux fois (arrivés à 14h la première fois – le service était terminé, et la seconde fois nous n’avions pas réservé), nous avons cherché un restaurant dans le quartier de Nice où nous étions…

C’est donc vraiment par hasard, et déçus de n’avoir pu aller dans l’autre restaurant que nous nous retrouvons chez Les deux canailles. Pas bon signe, le restaurant – un peu caché je dois l’avouer – est vide. Joli, mais vide.

FullSizeRender4

Les deux canailles // ©TheCookReporter

Le chef himself nous accueille. Souriant, très agréable et professionnel, il nous parle de son restaurant : moderne, épuré, et où les saveurs asiatiques (lui-même étant japonais) et méditerranéennes se mêlent… Rien que l’énoncé des plat nous fait envie. Le midi, les menus sont abordables : entrée + plat à 23€, ou entrée + plat + dessert à 29€.

C’est mon dernier jour à Nice, alors j’ai l’intention de me régaler. Seulement deux choix sur la carte du jour, on décide de prendre les deux entrées, les deux plats et les deux desserts (pour avoir une vue d’ensemble, m’voyez).

C’est d’abord la soupe froide d’asperges vertes au lard fumé, et son œuf à 65° dont je me délecte. C’est simple mais si fin que je me prends à déguster les yeux fermés…

FullSizeRender2

Soupe froide d’asperges vertes au lard fumé, œuf à 65° // ©TheCookReporter

Puis, dégustation d’une tartine de saumon mi-cuit, assaisonné à la façon méditerranéenne. C’est frais, c’est léger, c’est parfait. Le pain est parfaitement cuit, le saumon est frais et délicat. Même la petite salade aux pointes d’asperges blanches est réussie. Ils ont mis le niveau, j’ai hâte de passer aux plats.

FullSizeRender3

Tartine de saumon mi-cuit, saveurs méditerranéennes // ©TheCookReporter

Je me laisse tenter par un risotto (valeur sûre) aux fruits de mer (valeur moins sûre). C’est un peu LE test, pour moi.

IMG_6111

Risotto aux fruits de mer, crevettes, dorade, moules, calamar // ©TheCookReporter

Je suis ravie : c’est délicieux, et plus encore. C’est tellement bon que je reste abasourdie d’avoir fait une telle découverte ! Ce restaurant, si bien caché, conserve en son écrin un chef de talent.

Nous terminons les plats par un pavé de bœuf Black Angus, gratin dauphinois et légumes du marché. Cuisson évidemment parfaite, viande qualité… et juste TELLEMENT BON.

FullSizeRender8

Pavé de bœuf Black Angus, gratin dauphinois et légumes du marché // ©TheCookReporter

Les desserts, eux aussi, sont un savant mélange de saveurs asiatiques et européennes. Je me régale, je me délecte, j’en redemande…

FullSizeRender7

Fraises gariguettes à l’orange, sorbet à la rose // ©TheCookReporter

FullSizeRender6

Délicieux fondant au chocolat, cœur praline et glace vanille bourbon // ©TheCookReporter

Les quantités sont étudiées afin que ça ne soit ni trop, ni pas assez. C’est délicieux, léger… tout ce qu’il faut. Et dire que j’ai failli passer à côté de cette pépite… la vie fait bien les choses !


Prix : €€ (€€€ au dîner)

Service : ++


Les deux Canailles

6 Rue Chauvain

06000 Nice

Tél : 04 93 01 84 83

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s