Restaurant l’AG – ma belle découverte culinaire

C’est à l’occasion de mon anniversaire que j’ai pu me rendre dans ce joli restaurant dont je n’avais jamais entendu parler. Normal, il vient d’ouvrir. Mets délicats, cuisine raffinée, service parfait… je suis restée bouche bée.

Déjà classé 13e du classement des meilleurs restaurants de Paris sur TripAdvisor après seulement 4 mois d’ouverture, AG (L’Art culinaire de St-Germain) est une valeur sûre. Une vraie pépite culinaire.

FullSizeRender

Restaurant L’AG // ©TheCookReporter

A peine assis, nous avons le droit à des petits sablés de parmesan à l’encre de seiche pour accompagner notre coupe de champagne. Rien que cette petite bouchée est un délice.

FullSizeRender3

Sablés de parmesan à l’encre de seiche // ©TheCookReporter

La carte entre les mains : impossible de faire mon choix, pourtant il n’y a que quelques propositions (et ça, c’est déjà bon signe). Les entrées me plaisent énormément. Tout a l’air délicieux… j’opte alors pour le menu dégustation, à 58€ qui comprend : un amuse-bouche, deux entrées, deux plats, un dessert et des mignardises.

FullSizeRender4

La carte de l’AG // ©TheCookReporter

L’amuse-bouche arrive déjà, et mes papilles s’agitent : cromesquis de foie gras sur sa compotée d’oignons, puis chantilly de langoustines sur son velouté de châtaignes. Très fin, très bon. Rien à dire, vraiment.

FullSizeRender2

Les amuses-bouche // ©TheCookReporter

La salle commence à se remplir, mais le service continue d’être parfait : très peu d’attente entre chaque met proposé. Côté vins, nous sommes également loin d’être déçus – nous nous délectons.

La première entrée arrive, magnifique, dans une jolie assiette : Une tatin royale de pommes gala, fois gras poêlé, Porto et quatre épices. Une délicieuse mise en bouche sucrée-salée avec un foie gras de qualité.

FullSizeRender5

Tatin royale de pommes gala, fois gras poêlé, Porto et quatre épices // ©TheCookReporter

La seconde entrée est celle que j’aurais sûrement choisie à la carte : Ravioles de crustacés, purée de patate douce, émulsion de langoustines. Un vrai délice ! C’était fondant, c’était délicat, féminin et légèrement parfumé au gingembre… Miam.

FullSizeRender6

Ravioles de crustacés, purée de patate douce, émulsion de langoustines // ©TheCookReporter

Arrive le plat, un filet de merlu, purée de patates douces et vinaigrette de basilic. C’est celui que je redoutais car je suis plutôt difficile en poisson – je n’aime pas trop ça. Et pourtant… quelle surprise. Une assiette originale (tant par l’aspect que par le goût) et très simple. Elle se suffit à elle-même. Une purée comme je n’en ai jamais goûtée, un poisson délicieux et parfaitement cuit. Un bonheur à chaque bouchée.

FullSizeRender9

Filet de merlu, purée de patates douces et vinaigrette de basilic // ©TheCookReporter

Le second plat arrive : j’ai encore un peu faim, mais juste ce qu’il faut. La quantité a été étudiée avec soin. Un filet de bœuf, purée de céleri, asperge croquante et jus de viande élaboré. Magique.

FullSizeRender8

Filet de bœuf, purée de céleri, asperge croquante et jus de viande élaboré // ©TheCookReporter

Enfin, après ces quatres découvertes, arrive la cinquième escale : le dessert. Intitulé très simplement Yuzu/ Meringue/ Sablé /Sorbet, il est aussi bon que l’on peut se l’imaginer. Une meringue et des sablés en morceaux dans une crème au yuzu légère et vraiment bonne (j’ai toujours peur d’être écœurée par trop de yuzu, mais là…) – à côté, un sorbet citron maison. C’est frais, ça sent le printemps, c’est léger. Idéal comme fin de repas.

FullSizeRender7

Yuzu/ Meringue/ Sablé /Sorbet // ©TheCookReporter

Nous finissons notre repas avec un café, et ses très bonnes mignardises, tout en discutant avec le patron de l’établissement (ancien du restaurant le Quinzième de Cyril Lignac). Ravi que le restaurant connaisse déjà ce succès après seulement quelques mois d’ouverture, il nous affirme que tout repose sur le talent du chef : Alan Geaam (également chef de l’Auberge Nicolas Flamel).

FullSizeRender10

Café et mignardises : financiers aux agrumes, amandes truffées et céréales chocolatées // ©TheCookReporter

Bilan ? Une véritable découverte gastronomique que je m’empresse de vous recommander.


Ce que j’ai aimé : les quantités généreuses du menu dégustation, le rapport qualité-prix, la qualité des mets servis, le service.

Ce que j’ai moins aimé : …et bien voilà, je n’ai rien trouvé à dire de négatif. Et toc.


Restaurant l’AG

2 Rue Clément

75006 Paris

Tél : 01 43 25 77 66

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s